Nos tutelles

CNRS

Rechercher




Accueil > Actualités

Soutenance de thèse

par Ouèbe Maistre - publié le , mis à jour le

Soutenance de thèse de Delon Madavan (ENeC) sous la direction d’Olivier Sevin :

Les minorités tamoules à Colombo, Kuala Lumpur et Singapour : Minorités, intégrations socio-spatiales et transnationalités

La soutenance a eu lieu :

·Le jeudi 26 septembre 2013 à 14h
·Amphithéâtre ROUSSY - escalier B, 2éme étage.

·Campus Cordeliers, 15 rue École de médecine 75006 PARIS

Résumé :

L’étude des Tamouls à Colombo, Kuala Lumpur et Singapour montre l’intérêt d’adopter une perspective comparative et multiscalaire pour saisir dans toute leur complexité les différentsfacteurs agissant sur l’identification et l’intégration socio-spatiale d’un groupe minoritaire transnational. Ces Tamouls évoluent dans des contextes politiques nationaux très différents. À Sri Lanka, ils se retrouvent au cœur d’un conflit intercommunautaire. À Singapour, ils sont reconnus officiellement comme l’une des composantes de la société multiculturelle alors qu’en Malaise, l’État privilégie les Malais. L’analyse des politiques menées par la puissance coloniale, puis par les trois États indépendants à l’égard des minorités, permet de mieux comprendre leurs impacts sur le sentiment d’identification et d’intégration des Tamouls à la Nation, ainsi que sur leur répartition dans ces villes. À l’échelle locale, l’inscription spatiale de leur identité et les pratiques citadines des Tamouls favorisent une appropriation de leur environnement urbain. Toutefois, cette dernière n’est pas immuable. Les politiques urbaines développées par les États, qui selon les cas préservent ou détruisent les ethnoterritoires, ont des conséquences sur l’empreinte urbaine tamoule et leur pratique de la ville. Cette réalité n’est pas sans conséquences sur la façon dont les Tamouls perçoivent leur appartenance à la Nation. Enfin, les liens transnationaux (culturels, politiques, économiques) entre Tamouls et les dynamiques migratoires internationales contemporaines des Tamouls dans ces trois pays ont également des conséquences sur l’identification et l’intégration de ceux de Colombo, Kuala Lumpur et Singapour.

Mots clés :
Tamoul, Sri Lanka, Malaisie, Singapour, Colombo, Kuala Lumpur, Minorité, Intégration socio-spatiale, Identités, Transnationalités, Diaspora, Conflits.

Composition du jury

*Olivier SEVIN, Professeur, Université Paris-Sorbonne, Directeur de thèse, ENeC

*Christian HUETZ DE LEMPS, Professeur émérite, Université Paris-Sorbonne

*Frédéric LANDY, Professeur, Université de Paris Ouest Nanterre La Défense, rapporteur

*Éric MEYER, Professeur émérite, Institut National des Langues et Civilisations Orientales

*Chee WONG TAI, Professeur, Nanyang Technological University (Singapour), rapporteur

Pour un compte rendu critique de la thèse par le professeur Eric Meyer : http://slkdiaspo.hypotheses.org/2613

Voir en ligne : Résumé de la thèse