Nos tutelles

CNRS

Rechercher




Accueil > Actualités

Soutenance de thèse

publié le

Frédérica Appendino, doctorante en co-tutelle, soutiendra sa thèse le 30 novembre à 14h30 au Politecnico di Torino (Castello del Valentino) à Turin.

« Défis et opportunités pour la protection du patrimoine urbain du XXIe siècle : la ville historique au prisme du développement durable. De l’expérience française au cas de Paris »

Sous la direction de

  • Mme Patrizia INGALLINA – Paris-Sorbonne
  • M. Giulio MONDINI – Politecnico di Torino
  • Mme Valentina FERRETTI - London School of Economics and Political Science

Jury de thèse

  • Prof. Karen Bowie, ENSA Paris-La Villette
  • Dr. Valentina Ferretti, London School of Economics and Political Science
  • Prof. Patrizia Ingallina, Université Paris-Sorbonne
  • Prof. Giulio Mondini, Politecnico di Torino
  • Prof. Gilles Novarina, Rapporteur, Institut d’Urbanisme de Grenoble
  • Prof. Anna Laura Palazzo, Rapporteur, Université Roma Tre

Résumé
L’analyse des processus qui définissent la durabilité urbaine est au centre du débat actuel concernant le développement futur des villes. Dans ce contexte général que nous définissons de " course à la durabilité ", la ville historique se trouve simultanément confrontée à deux impératifs majeurs : d’un côté assurer la réalisation des objectifs du développement durable, de l’autre assurer la protection du patrimoine urbain.
À partir de ces éléments, la thèse interroge la relation entre développement durable et protection du patrimoine urbain, à la fois d’un point de vue théorique et pratique, en posant les questions de recherche suivantes : dans quelle mesure la ville historique peut-elle devenir une ville durable tout en sauvegardant son patrimoine ? Les contraintes de la ville historique ne sont-elles pas contradictoires avec l’idée d’une ville durable ? Et par conséquent, est-il possible de mettre en place des stratégies conjointes ?
La recherche se divise en trois parties : une première partie consacrée aux aspects théoriques et épistémologiques, ayant pour but d’organiser et de rendre convergente la production scientifique actuelle, abondante mais sectorielle, de ces deux impératifs ; une deuxième partie de transposition du débat théorique international au contexte français, qui nous a permis d’évaluer la possibilité d’intégration des politiques de durabilité et de protection du patrimoine ; enfin, une troisième partie, plus opérationnelle, qui explore nos questionnements et hypothèses par l’étude détaillée de trois cas parisiens emblématiques (le Plan Stratégique Paris intelligent et durable – perspective 2020 et au-delà, la Révision du Plan de Sauvegarde et de Mise en Valeur du VIIème Arrondissement, le futur Eco-Quartier Saint-Vincent-de-Paul).
En étudiant la possibilité d’intégration des principes, des politiques et des outils de sauvegarde du patrimoine et de durabilité, la recherche semble nous indiquer que la problématique du développement durable est à la fois un défi et une opportunité pour la protection du patrimoine urbain du XXIème siècle. En démontrant que la durabilité est appelée à modifier les équilibres de la protection du patrimoine urbain, la thèse propose des éléments de réponse pour que ces deux impératifs puissent s’articuler et être mieux intégrés dans les politiques urbaines des villes historiques.