Nos tutelles

CNRS

Rechercher




Accueil > Pôle édition > Revue « Géographie et cultures » > Derniers numéros

Derniers numéros

N° 78 de la revue Géographie et cultures

N° 78 de la revue Géographie et cultures

VU DU BRÉSIL

Sous la direction de
Francine Barthe-Deloizy et Angelo Serpa

C’est avec une curiosité renouvelée que la revue Géographie et cultures a invité les géographes brésiliens à écrire dans ses colonnes. Ce numéro spécial présente un état de la recherche au Brésil aujourd’hui. Cet ouvrage propose de rendre compte de la formidable dynamique qui anime ceux qui s’intéressent à l’approche culturelle en géographie.

Lire la suite

N° 79-80 de la revue Géographie et cultures

N° 79-80 de la revue Géographie et cultures

PATRIMONIALISATIONS EN AFRIQUE

Sous la direction de
Bernard Calas et Olivier Marcel

Espace en développement d’abord et avant tout, le continent africain est également un espace en cours d’inventaire et de conservation du patrimoine. Comment ce patrimoine est-il construit, avec quels objectifs, par quels acteurs, pour quels publics, comment est-il reçu et comment s’accorde-t-il ou non avec le développement ? A partir d’études de cas issues de terrains récents à travers le continent, ce numéro interroge les patrimonialisations en Afrique à l’aune des rapports complexes qui se nouent entre la marginalité des espaces « à patrimonialiser  » et la normalisation propre aux lieux du patrimoine. Tantôt imposant sa domination, tantôt se jouant des injonctions de bailleurs, le processus d’identification et de délimitation d’espaces patrimoniaux peut-il être une clé de lecture des sociétés, des territoires, de leurs mutations et de leurs conflits ?

Lire la suite

N° 81 de la revue Géographie et cultures

N° 81 de la revue Géographie et cultures

LES ÉCHELLES DES TERRITORIALITÉS

Sous la direction de
Xavier Arnauld de Sartre et Laurent Gagnol

La mondialisation, faisant apparaître, légitimant ou contribuant à la montée en puissance de territorialités très diverses, devait en toute apparence faire disparaître les frontières et les territoires, rendus obsolètes ou contre-productifs. L’argumentaire est connu, mais il résiste mal à l’examen de diverses situations concrètes. Le territoire persiste ou, mieux, se déploie : il reste l’outil privilégié d’organisation et de contrôle de l’espace. Comment expliquer cet apparent paradoxe autrement qu’en recourant à une prétendue universalité des rapports de l’homme à l’espace ?

Lire la suite

N° 82 de la revue Géographie et cultures

N° 82 de la revue Géographie et cultures

LES ESPACES LUDIQUES

Sous la direction de
Manouk Borzakian

La géographie s’est intéressée aux sports, à leur diffusion dans le monde, à leur rôle dans l’aménagement de l’espace et à la place grandissante des équipements sportifs dans les paysages. Pour autant, ces travaux ont, dans l’ensemble, omis d’étudier d’autres types de jeux que les sports, de s’arrêter sur des échelles d’investigation plus fines et, enfin, d’interroger en profondeur la fonction culturelle des activités ludiques.

Lire la suite

N° 83 de la revue Géographie et cultures

N° 83 de la revue Géographie et cultures

LES ESPACES DES MASCULINITÉS

Sous la direction de
Charlotte Prieur et Louis Dupont

L’étude des masculinités est récente dans les sciences sociales. Elle l’est encore plus en géographie. Ce constat ne remet cependant pas en cause sa pertinence. Sa généalogie permet de tirer le fil qui est lié historiquement, épistémologiquement et politiquement à l’ensemble de ce que l’on appelle aujourd’hui « la géographie des sexes, genres et sexualités  ».

Le positionnement scientifique de cette géographie est simple : les lieux n’ont de sens que parce que des corps s’y trouvent. Or ces corps sont l’expression de personnes « genrées  » et sexuées dont les relations sociales qui les font interagir incluent la sexualité, quand ce n’est pas cette dernière qui conditionnent les relations sociales.

Lire la suite

N° 85 de la revue Géogaphie et cultures

N° 85 de la revue Géogaphie et cultures

LE NUAGE

Sous la direction de
Martine Tabeaud

Être dans les nuages ou répondre « Présent » ?
Voilà la question posée par ce numéro... après Jacques Prévert.

Si les signes du Ciel ont souvent une connotation funeste, les nuages invitent à une contemplation plus sereine. Leur multiplicité, leur mouvance est propice à l’abstraction scientifique mais aussi à une rêverie créatrice d’images nouvelles, inédites. Celles des artistes reconnus comme du quidam anonyme car le ciel est sans doute le dernier espace onirique accessible à tous. Il est partout et gratuit. Contempler un nuage particulier, puis des ensembles nuageux pour remonter à l’essence nuageuse permet de faire corps avec le cosmos et de cheminer vers une autre conscience du monde...

Lire la suite

N° 86 de la revue Géographie et cultures

N° 86 de la revue Géographie et cultures

DÉSASTRES ET ALIMENTATION : LE DÉFI JAPONAIS

Sous la direction de
Nicolas BAUMERT et Sylvie GUICHARD-ANGUIS

Dans ce numéro spécial il a été délibérément choisi de replacer le séisme qui a frappé le Japon le 11 mars 2011 dans le temps long, de façon à en cerner les limites. Les images de cette catastrophe, largement médiatisée, ont rappelé la vulnérabilité des sociétés humaines face à l’enchaînement des risques naturels et humains.
À la succession de destructions et à l’accident nucléaire de la centrale de Fukushima, s’est ajoutée une crise alimentaire qui a révélé, au-delà du cas proprement japonais, le lien étroit existant entre alimentation et catastrophes.

Lire la suite

N° 87-88 de la revue Géographie et cultures

N° 87-88 de la revue Géographie et cultures

LA CAMPAGNE, AUTREMENT

Sous la direction de
Serge WEBER et Georgette ZRINSCAK

Un clocher cul par-dessus tête… Il suffit de peu pour regarder autrement la campagne, la dé-normaliser sans l’exotiser. Changer de perspective pour observer ce qu’on n’y voit plus. Retrouvons sa banalité et donnons-lui le haut du pavé !

Lire la suite

N° 89-90 de la revue Géographie et cultures

N° 89-90 de la revue Géographie et cultures

J’ÉGO-GÉOGRAPHIE...

Sous la direction de
Yann CALBÉRAC et Anne VOLVEY

Si l’égogéographie est un mot répandu dans la communauté géographique française qui en a fait l’un des attendus de l’habilitation à diriger des recherches, le sens à lui donner reste faible et il est difficile d’en trouver une définition consensuelle. Ce flou est d’autant plus paradoxal que les standards contemporains de la science exigent désormais une réflexivité accrue de la part des scientifiques, qui doit tendre vers le principe de symétrie.
Au-delà de l’(auto)bio-géographie de géographe qui vise, par le récit de vie, à composer une figure de chercheur·e en l’ancrant dans les lieux où la carrière se déploie, ou au delà de la démarche égogéographique inspirée par Jacques Lévy qui entend construire l’autorité d’un·e auteur·e grâce à un retour sur sa production scientifique, ce numéro invite à explorer les multiples rapports entre l’égo (dimension identitaire du sujet épistémique) et la géographie (ensemble de connaissances et de méthodes).
Alors, j’égo-géographie !

Lire la suite